Anne Quéffelec

Anne Quéffelec

Après avoir obtenu au Conservatoire de Paris les premiers prix de piano et de musique de chambre, Anne Queffélec reçoit à Vienne l'enseignement d'Alfred Brendel.
A la suite des succès qu'elle remporte dans les célèbres concours internationaux de Munich (premier prix à l'unanimité en 1968) et Leeds (prix en 1969), sa carrière prend une dimension internationale. Elle joue dans les plus importantes salles d'Europe, du Japon, à Hong-Kong, au Canada, aux Etats-Unis, en récital ou invitée par les grands orchestres (London Symphony, London Philharmonic, BBC Symphony, Academy of Saint-Martin in the Fields, Tonhalle de Zürich, Orchestre de Chambre de Plogne, Lausanne, Tokyo NHK Orchestra, Hong-Kong Philharmonic, Orchestre National et Orchestre Philharmonique de Radio France, Strasbourg, Lille, etc...) sous la direction de chefs tels que Boulez, Gardiner, Jordan, Skrowacewsky, Casadesus, Lombard, Guschlbauer, Zecchi, Foster, Holliger, Janowski...
Elle est aussi engagée par les principaux Festivals français (Strasbourg, Bordeaux, Dijon, La Roque d'Anthéron, La Grange de Meslay). En Angleterre, où elle est l'une des interprètes françaises les plus sollicitées, elle joue à plusieurs reprises aux célèbres "Proms" de l'Albert Hall à Londres, aux Festivals de Bath, Swansea, King's Lynn, Cheltenham.
En 1990, elle est couronnée "Meilleure interprète de l'année" aux Victoires de la Musique.
Anne Queffélec figure parmi les pianistes les plus aimés de sa génération; son art s'est exprimé très tôt dans un répertoire très éclectique comme en témoigne son importante discographie (plus d'une vingtaine d'enregistrements consacrés à Scarlatti, Liszt, Chopin, Schubert, Mozart, Fauré, Debussy).
Elle a enregistré l'intégrale de l'oeuvre pour piano seul de Ravel.